• Andower Bexhill Churston Doncaster

    votre commentaire
  • Alice Ascher : première victime de ABC. Elle est originaire du Hampshire. Elle a été servante à Londres. Elle s'est séparée de son maris en 1922.

    Frantz Ascher : maris de la morte. Il est alcoolique et frappait sa femme.

    Mary Drower : nièce de la morte. Elle a le visage fin et intelligent.

    Edie : fille de Mme Fowler. C'est une fillette plutôt mal soigné.

    Mme Fowler : voisine et commère de Mme Ascher, elle a le visage maigre.

    M. Partidge : la dernière personne  a avoir vu Mme Ascher en vie. Il est employé de banque. Il est sec et maigre, porte un pince nez et est très précis dans ses paroles.

    Albert Riddell : il est passé à la boutique de Mmme Ascher mais celle-ci était morte. Il est poseur de rails. C'est un homme très grand, avec la figure large et des petits yeux méfiants.

     

    Betty Barnard : seconde victime de ABC. Son vrai prénom est Elisabeth. C'est une jeune fille de 23 ans fiancée à Donald.

    Donald Fraser : fiancé de Betty. Il travail chez MM.Court et Brunskill. C'est un jeune homme, sympathique et timide, solidement bâti, aux cheveux roux et le visage pleins de taches de rousseur.

    Megan Barnard : soeur ainé de Betty. Elle trouvait sa soeur sotte et est la seule à dire vraiment ce qu'elle pense. Elle est employée de bureau à Londres. Elle est brune et très calme.

    Mme Barnard : mère de Betty. Elle est plus qu'effondrée après la mort de sa fille.Elle travaille dans une quincaillerie.

    M. Barnard : père de Betty. C'est un fort gaillard de 55ans.

    Miss Higley : autre employée de "la Chatte Rousse". Elle était jalouse de Betty. Elle est assez dodue, a les cheveux noirs, les joues roses et les yeux marrons. D'après Poirot, elle a des chevilles superbes.


    votre commentaire
  • Agatha Christie


    votre commentaire
  • Lors du mois de juin 1935, Poirot reçoit une mystérieuse lettre d'un dénomé ABC. Celui-ci l'informe que le 21 juin, il commetra un crime à Androver. Le lendemain de l'annonce du crime l'inspecteur Japp avertit Poirot et Hastings que le meutre à bien eu lieu. La victime est une vieille dame du nom de Alice Asher. On retrouve un guide des chemins de fer ABC près d'elle. Là, Poirot et Hastings rencontre Mary Drower, la nièce de la défunte.

    Poirot reçoit une seconde lettre signé ABC. Il compte s'attaquer à un des habitants de Bexhill le 25 juillet. Cette fois ci, c'est une jeune fille de café du nom de Betty Barnard qui est retrouvée morte sur la plage. Les deux amis interrogent Donald Fraser, fianceé à la victime, et Megan Barnard, soeur de Betty.

    Le 30 août, Poirot reçoit une lettre d'ABC qui lui annonce que justement ce 30 août, il tuera dans la ville de Churston. Affolés, notre détective et son vieil ami, préviennent l'inspecteur Japp. Cependant, le crime a déjà était commis et la victime est Sir Carmichael Clarke, un riche collectionneur. Cet homme avait une femme fort malade, un frère du nom de Franklin et une jeune secrétaire dévouée appellée Thora Grey.

    C'est ensemble que les proches des victimes créaient une organisation pour découvrir qui est ABC (ils sont 4 : Mary Drower, Donald Fraser, Thora Grey, Franklin Clarke et Megan Barnard).

    Pendant ce temps, Alexandre-Bonaparte Cus panique. Blessé pendant la guerre, il souffre d'oublis.

    Un quatrième meurtre est commis au Regal cinema dans la ville de Doncaster le 11 septembre. La victime est Geore Earlsfield. Un autre homme, Roger-Emmanuel Downes était présent dans la salle. Poirot continue à mener son enquète. Il finit par découvrir Alexandre-Bonaparte Cus qui s'est effondré devant un poste de police. Celui-ci dit avoir commis les meurtres mais ne pouvait pas commètre le 2eme. Poirot est sur qu'il n'est pas coupable de tous ces meutres. Un autre homme est derrière tout ça : Franklin Clarke. Il voulait assassiné son frère qu'il pensait amoureux de sa secrétaire, celui-ci lui donnerait la totalité de ses biens et que lui, son propre frère n'aurait rien. Il a trouvé cette habile méthode d'alphabet et son coupable idéal dans le but de dérourné l'attention du seul crime qui comptait vraiment pour lui. A la fin, Franklin va tenté de se tuer mais son pistolet se retrouve vide (grace à Poirot).


    5 commentaires